On en parle !

366 : De la distance à la défiance. Le sens du travail



Aimer son travail n’est pas aimer son entreprise

Quelques indicateurs objectifs doivent interpeller, à commencer par l’augmentation régulière du taux d’absentéisme, établi à 5,1% en France en 2018, en hausse de 8% par rapport à 2017, ou la montée parallèle des dépenses liées aux arrêts de travail (+4% par an de 2015 à 2018, et encore +4,2% au premier semestre 2019). Les arrêts maladie longue durée (plus de 90 jours) augmentent fortement (+10%) et explosent carrément chez les moins de 40 ans (+23%), et les femmes, catégories aux emplois souvent plus précaires. En cause établie, un stress croissant, dont les autorités de santé chiffrent le coût en milliards d’euros, pouvant aller jusqu’au désormais fameux burn out, ou épuisement professionnel. Un phénomène devenu suffisamment prégnant pour qu’en février 2019 une mission d’information de l’Assemblée nationale, s’appuyant sur une estimation « basse » de 480 000 cas par an, recommande officiellement – mais les résistances économiques restent fortes à ce jour – sa reconnaissance comme maladie professionnelle. Ils sont également subjectifs et se lisent dans les représentations que se font les Français du travail : seule une minorité (43%) juge que le travail est « source de bien-être » et seule une courte majorité (54%) a le sentiment de faire un travail « utile ». Près d’un sur deux dit ressentir du stress dans son travail. . Quant aux cadres, deux tiers d’entre eux jugent que les « reporting », les « réunions » et « répondre aux mails » sont les éléments les plus pénibles de leur fonction. Et 58% ne se sentent plus en adéquation avec les valeurs de l’entreprise . Mais tout n’est pas que souffrance et désolation au travail, loin de là, dans une France qui se classe au 7ème rang de la productivité parmi les pays de l’OCDE. L’étude réalisée en février 2019 par BVA pour BPI Group montre ainsi que deux salariés français sur trois sont satisfaits de leur qualité de vie au travail, de leurs relations hiérarchiques et de leur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Mais que 85% considèrent que… leur entreprise n’est pour rien dans cette satisfaction. Aussi, si l’on observe une prise de distance des Français avec leur emploi, elle concerne sans doute de fait bien plus l’entreprise que le travail lui-même.


https://www.influencia.net/fr/actualites/tendance,francaises-francais-etc.,366-distance-defiance.-sens-travail,10227.html



4 vues0 commentaire